APÉRITIF : L’autre repas préféré des français

- Publié le 18/07/2019

Le retour des beaux jours amorce celui des apéritifs en terrasse. Moment clé dans la vie sociale des Français, « l’apéro » est l’occasion de se retrouver en famille, entre amis, entre collègues. C’est aussi un « repas » où le partage prend tout son sens. Démonstration.

Les Français aiment leur « moment apéro ». Ils sont 98% à le dire et 87,5% à se sentir « concernés par l’apéritif », selon la Digest Etude NelliRodi 2017. Conséquence : restaurateurs et patrons de cafés s’adaptent. Et ce d’autant que le verre de fin de matinée ou de début de soirée fait gonfler de 20% l’addition moyenne d’un repas, d’après le cabinet d’études NPD Group. Reste à se démarquer pour surprendre et fidéliser les adeptes de l’apéritif, surtout avec le retour des beaux jours et des verres prolongés en terrasses. Comment s’y prendre ? Les « formules apéro », qui s’affichent à l’ardoise, sur un comptoir ou via les réseaux sociaux, ont la cote. En particulier celles qui s’affranchissent des olives-cacahuètes pour leur préférer tapas, légumes taillés en bâtonnets ou autres burgers coupés en quatre et prêts à être partagés.

Varier les plaisirs et les propositions

Du partage, il en est question aussi avec les fameuses planches, qui continuent de rencontrer un réel succès. Et pour cause : elles peuvent amorcer, voire remplacer le dîner, surtout si on varie les plaisirs et les propositions : toasts, burgers, bruschettas, bagels… Même le croque-monsieur et autre club sandwich dans leur version mini ou déjà découpée – il ne reste plus qu’à piocher – ont leurs amateurs. Le premier, par exemple, est la star de l’apéro à La Closerie des Lilas à Paris, comme à la Brasserie de la gare à Angers. Le second, quant à lui, rallie tous les suffrages notamment à la terrasse du Riviera Marriott  à Cap d’Ail, sous la houlette du talentueux chef Julien Perrier.

Les crudités plébiscitées

A l’apéritif, le pain doit se faire « gourmand », dans le goût, les saveurs. Mais aussi dans les formes et les textures. Toasté, avec des graines, sans gluten, brioché, rond ou carré, croustillant ou moelleux… tout est possible et tout est bon, de surcroît, avec des produits de saison. A commencer par les crudités, plébiscitées à l’apéritif par 59% des hommes et 69% des femmes, selon une étude menée en 2018 par CSA Research pour Le Jardin d’Orante. Multiplier les suggestions et miser sur l’esprit « finger food », c’est aussi la clé pour séduire les Millennials. Car les 25-34 ans sont particulièrement accro à l’apéro et parmi eux – culture collaborative oblige – 71% apprécient « les apéritifs à partager », toujours selon l’étude CSA Research. L’apéritif n’en finit donc pas de fédérer hommes, femmes, jeunes et plus âgés. Une aubaine pour le secteur de la restauration en général et du snacking en particulier.